Pierre en Suède !

11 octobre 2009

J... : Voilà, c'est fini...

Il est plus que temps que je donne à ce blog la conclusion qu'il attend désespérément depuis plus d'un an maintenant. Il la mérite bien, mais j'ai tout sauf envie de l'écrire.

Les mots ne viennent pas facilement, car si tout un chacun souhaitait me voir le finir, pour moi, le clôturer, c'est un peu comme si je renonçais à poursuivre le rêve qu'a été ce séjour.

Je ne sais pas si je serais en mesure de retourner vivre en Suède un jour. L'envie est là, la volonté est là, mais les moyens et les opportunités suivront-elles ?

J'ai passé six mois magnifiques dans ce lointain pays du Nord, qui sont passés trop vite pour que je puisse découvrir plus encore les merveilles humaines, géographiques, animales et architecturales que l'on peut trouver dans ce pays. J'y ai rencontré de vrais personnages, je m'y suis ouvert aux gens, j'y ai travaillé, tout ce que j'ai envie de faire en y allant à reculons en France.

Actuellement en deuxième année de Master, j'espérais pouvoir y trouver mon stage de six mois, mais force m'a été de constater que les opportunités n'étaient pas aussi nombreuses que je l'espérais dans le domaine qui m'intéressait.

En guise de conclusion, je pense que nous avons en France une phrase qui résume bien mon sentiment, au moment où j'ai mis le pied sur le strapontin de l'avion à Arlanda comme encore aujourd'hui au moment où j'écris ces mots : ce n'est qu'un au revoir.

Je ne saurais dire adieu à ce rêve suédois qui brillera quelque part au fond de mes pensées jusqu'à ce qu'il puisse se réaliser. Peut-être ce blog aura-t-il une suite un jour ?

Je tiens à remercier toutes les personnes qui m'ont soutenu pendant ce séjour et qui ont pris le temps de lire ce blog, un grand merci aux Ronrons et à Catherine pour leurs "colis du pays", à Lola pour les splendides dessins qui me faisaient penser chaque matin en ouvrant mon frigidaire aux grandes réunions de famille de Neuflize, à mes parents, qui, malgré tous nos différends ces dernières années, ont fait ce qu'il fallait pour que le rêve de leur fils se réalise dans les meilleures conditions et qui m'ont fait le plaisir de venir découvrir ce pays avec moi. Il y a aussi une autre personne que je n'oublie pas, une grande voyageuse qui brave tous les dangers de l'aviation civile pour venir voir un troll perdu au fond des neiges suédoises...

Je ne peux que vous donner rendez-vous (qui sait, peut-être bientôt) pour la suite de ce journal et vous remercier de votre fidélité.

Hej då !

Posté par Myrhdin à 11:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]


29 mai 2008

J138 : Où je reparle d'architecture


Un détail qui m'intrigue souvent quand je passe à côté d'une église ici me donne envie de faire une petite note à ce sujet.

IMG_1255 IMG_1256

Je ne sais pas si c'est lié à mon habitude des édifices catholiques ou si ça ne rentre pas du tout dans les canons de la construction d'églises en France, mais je ne me souviens pas d'avoir vu une église française avec un clocher qui soit placé à l'extérieur du bâtiment principal, sans aucun lien avec lui. Attention, loin de moi l'idée de dire que j'ai vu toutes les églises françaises, ça existe très probablement, mais le constat est plus que toutes les églises un tant soit peu récentes de Skövde sont construites selon ce modèle, ce qui est assez étonnant à mon avis.

Peut-être pousserai-je un jour le vice jusqu'à demander à un prêtre (elle est pas mal celle-là, je la note) le pourquoi du comment.

Posté par Myrhdin à 15:38 - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 mai 2008

J137 : Où je vais dégoûter les instits.

ATTENTION : le message qui suit pourrait se révéler dangereux pour la santé mentale des personnels de l'Éducation nationale (merde, je viens de perdre les 3/4 de mon lectorat). En effet, les images contenues dans ce message à caractère purement informatif sont à même d'aggraver encore plus votre dépression ou vos envies d’ailleurs.

Non, plus sérieusement, je voulais juste vous montrer un tout petit aperçu de ce qu'est une cour de récréation en Suède. C'est la cour d'une école accueillant des élèves de 6 à 16 ans.

IMG_1250

Ça va, personne n'est mort ? Je tiens à préciser que c'est la seule photo que j'ai pu prendre sans m'hasarder trop loin dans les infrastructures. Elles ont beau être ouvertes au public à toute heure du jour et de la nuit, je me sentais pas trop à l'aise de rentrer dedans alors qu'il n'y avait personne. Pour vous donner un aperçu complet, vous rajoutez une piste d'athlétisme et un terrain pour les différents lancers (sableux pour le poids, herbeux pour javelot et marteau) et vous avez la cour de récré dont peut rêver tout gamin un peu sportif.

Je pense que vous aurez noté aussi que malgré une ouverture permanente au public, même si sur ma photo, la propreté laisse à désirer par rapport à d'habitude, pas un seul tag ni une seule autre dégradation.

Posté par Myrhdin à 15:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mai 2008

J136 : Où les enfants se prennent pour Kasparov

En Suède, les enfants semblent avoir des distractions pour le moins stimulantes lors de leur pause déjeuner.

Arriverez-vous à reconnaître ceci ?

IMG_1249

Oui, vous ne rêvez pas, c'est bien un échiquier, ou un damier, en fonction de l'usage que vous souhaitez en avoir. Tous les midis, les petits diables de la Rydskolan voisine de mon immeuble s'installent sur la large terrasse voisine, baignée par le soleil, et sortent des pièces géantes de la loge du concierge. Imaginez des pièces de 50 centimètres, faîtes en je ne sais pas trop quel matériau (les dalles sont en ciments, et le bruit que font les pièces quand ils les déplacent me rappelle celui des pots de céramique, mais j'imagine que c'est bien trop fragile pour cet usage), que des gamins qui font à peine le double de la taille des pièces s'amusent à déplacer au cours de parties acharnées.

Bon, j'avoue, pour certains, ils jouent plus aux dames qu'autre chose, mais j'ai assisté l'autre jour à une partie acharnée entre un petit blondinet de 12-13 ans et un des ses professeurs, et ça valait le détour. La partie s'est soldée par un nul, mais le gamin a été porté en triomphe par ses camarades.

Comme quoi, ils en ont dans le crâne, les blonds !

Posté par Myrhdin à 14:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2008

J135 : Où les dimanches sont longs.

Je vais créer un nouveau proverbe.
Attention, préparez-vous : "Dernier dimanche avant juin, dimanche de rien !"
Lamentable, mais au moins ça résume bien la chose ! Ce n'est pas qu'il n'y a rien à faire, bien au contraire, mais bizarrement, l'envie de rien est irrépressible !
A ceux qui me lisent dans le cadre d'une recherche d'informations sur la vie à Skövde : ne vous en faîtes pas, vous trouverez bien à faire, ici ou ailleurs, mais je suis juste un très mauvais exemple !

Posté par Myrhdin à 14:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 mai 2008

J134 : Où ça sent la fin...

Et oui, c'est de pire en pire...

Farewell Dinner ce soir, grosses émotions pour tout le monde, je me suis interdit d'y succomber en me disant qu'il me restait encore trois semaines ici.

Je comprends que cela ait pu être dur pour certains par contre, notamment les étudiants de Xenia pour qui s'étaient la dernière soirée en compagnie de tous leurs colocataires. Certains partent dès le milieu de la semaine prochaine, et n'auront pas l'occasion de goûter aux joies du Boulogner ne serait-ce que mercredi soir.

De les voir ainsi tous ensemble m'a laissé comme d'habitude une pointe de regret. L'impression d'être passé à côté du côté Erasmus du séjour me titille assez souvent à mesure que je passe en mode rétrospective. Je sais bien qu'avec mon caractère, il était tout bonnement impossible pour moi d'aller vivre dans une telle communauté, mais ça doit être une expérience très intéressante malgré tout. Je regrette juste que notre éloignement nous ait tenus trop à l'écart de Xenia pour vraiment nous joindre à eux. Les bus jusque deux heures du matin sont déjà extras, mais c'est à peine à cette heure là que commencent les meilleures soirées.

Au programme ce soir, animations en tout genre, concerts (deux très bonnes prestations d'un groupe local-choeur trois voix/guitare- et de deux étudiants espagnols pour un tour de chant très applaudi) et visionnage du traditionnel Powerpoint de fin de semestre présentant les temps forts qui l'ont marqué et nous disant au revoir. Larmes chez certaines, grosses accolades par la suite, gros soupir chez moi.

Nous sommes allés nous consoler à Xenia, en nous abrutissant devant l'ESC, où malgré notre déception pour la candidate suédoise (qui non, n'est pas refaite de la tête aux pieds), nous étions plutôt fiers du résultat final de la France malgré la pauvreté de notre offre, car après tout, nous pouvions aisin consoler nos camarades allemands, bons derniers.

Au passage, nous avons mangé au restaurant du centre culturel de Skövde, juste en face de l'hôtel Scandic, je vous le recommande, car pour 100 SEK, nous avons très bien mangés. Je suppose que les tarifs habituels sont bien plus élevés, mais la nourriture ne doit pas être de moins bonne qualité.

Posté par Myrhdin à 14:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2008

J133 : Où je dis "Free, at last"

Aujourd'hui, exceptionnellement, aucun cours d'anglais ! Paul nous avait fait grâce du dernier cours, consacré normalement à des révisions, pour que nous puissions rester chez nous réviser. Bien évidemment, j'ai tout fait sauf ce que je devais faire !

Ce soir, soirée "Drinking Brännboll" organisée par l'IC ! Je leur avais dit que généralement, les gens se déplaçaient plus volontiers quand les activités étaient organisées par elles, car on savait que les horaires seraient respectés et que l'organisation serait au rendez-vous.

Mais vous devez vous demander ce que c'est que ce Brännboll... Je suppose que vous voyez tous de quoi je veux parler si j'évoque le baseball. Quatre bases, deux équipes, une avec un lanceur et des receveurs, l'autre avec des batteurs, où le but est de frapper la balle de la manière la plus adéquate pour éviter de se faire sortir et réussir à faire le tour des quatre bases pour marquer un point.

Le Brännboll obéit exactement aux mêmes principes, sauf que vous jouez avec ceci :

brennball

Une batte bien plus courte et bien moins lourde qu'une batte de baseball, une balle de tennis, et vous êtes partis.

La deuxième question : pourquoi le "Drinking Brännboll" ? Hum, disons que vous devez vous figurer que les bases étaient figurées par des seaux de ...sangria ! La règle était simple : quand vous atteigniez une base, vous deviez remplir votre verre de sangria et courir à la suivante tout en buvant !

Bien évidemment, je n'ai pas joué au même jeu. En fait, je pense que j'ai même fait pire au final, car essayer de courir avec des bouteilles de boisson gazeuse (car après tout, l'eau plate ici, il ne connaisse que peu) est encore plus dangereux pour votre bouche que la sangria pour votre foie, je pense.

Au final, pas de gagnant ni de perdant, puisque les tours de jeu étaient chronométrés équitablement entre les deux équipes, mais certains sont restés à traîner sur les bases un peu plus longtemps que d'autres !

Pour les raisons expliquées plus haut (boisson gazeuse + déplacement rapide), pas de photos de cette soirée très sympathique, pour cause d'impossibilité de laver nos mains toutes collantes. J'ai choisi la prudence, ne voulant pas ruiner mon appareil !

Posté par Myrhdin à 13:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2008

J132 : Où je joue les ivrognes !

Je vous vois venir, surtout les deux zigotos qui m'accompagnent : ce n'est pas parce que je me suis fait avoir mercredi soir en buvant du cidre à 0,7% d'alcool après avoir pourtant demandé à Elizabeth s'il était non alcoolisé que je me suis retrouvé au System Bolaget de Commerce aujourd'hui.

Non, je dois dire que c'était un magasin qui m'intriguait et vu que ça reste quand même je pense une curiosité, du moins pour un français, j'ai décidé d'aller y faire un petit tour.

En Suède, la vente d'alcools forts n'est autorisée que dans ces échoppes gouvernementales, qui sont généralement placées en plein coeur des villes. Vous devez normalement être majeur pour pouvoir y acheter une boisson, la caissière vous demandant obligatoirement que vous soyez suédois ou non de présenter une pièce d'identité.

Première remarque : c'est grand ! J'ai rarement vu dans un de nos grands supermarchés français un espace consacré à la boisson aussi grand que celui-ci : plus de 3000m² entièrement recouvert de présentoirs remplis de bouteilles.

Deuxième remarque : c'est varié ! On y trouve des vins, alcools et spiritueux de tous horizons. Vous pouvez aussi bien y acheter du vin du Chili que de la bière sud-africaine ou australienne !

Troisième remarque : c'est cher, du moins pour ce qui concerne les vins français ! J'ai bien évidemment pris en exemple notre cher Champagne et même si je ne suis pas un expert en la matière, j'ai l'impression que presque 40€ la bouteille n'est pas donné. Bien évidemment, je n'ai pas pris la première bouteille venue non plus, mais la moins chère devrait frôler les 27€.

DSC00090

Il est à noter que l'on ne trouve pas vraiment de vins de petits producteurs, ou du moins, ils sont tous commercialisés sous couvert d'un plus gros label.

P.S. : Excusez-moi l'absence de photos plus larges et la mauvaise qualité de celle-ci, mais vu les grilles et les caméras de sécurité qui surveillent l'endroit, je me suis dit que de sortir mon appareil ne serait pas forcément au goût du gorille de deux mètres qui montait la garde derrière la caissière.

Posté par Myrhdin à 13:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2008

J131 : Où je ne me lasse pas.

Oui, bizarrement, je ne me lasse pas de partager mes journées entre musée et cours du soir en suédois !

Les journées sont un peu longues (pour mon rythme habituel de vie s'entend) - levé à 7h, retour à la maison vers 19h30, mais à part le fait que je me couche un peu plus tôt que d'habitude, pas de problèmes particuliers !

C'est ennuyeux, car j'ai vraiment l'impression que je vais partir d'ici juste au moment où je commencerai à vraiment bien connaître et bien m'entendre avec tous les employés du musée. Les blagues fusent de plus en plus, les repas et autres pauses cafés sont elles aussi plus conviviales, les activités autres que ma traduction se font toujours avec un sourire aux lèvres.

Posté par Myrhdin à 13:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2008

J130 : Où le soleil brille !

Il suffisait que je m'en plaigne pour qu'il revienne ! Il fait de nouveau beau à Skövde, les arbres sont maintenant tous feuillus, l'herbe plus verte encore qu'elle ne l'était cet hiver et les températures sont au moins aussi douces qu'en France à la même époque !

IMG_6562

Un temps à rester quelques instants sur sa terrasse le soir, après une longue journée partagée entre musée et cours de suédois !

Posté par Myrhdin à 13:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]